Et maintenant ? L’incertitude est totale après le rejet, en commission des Transports (Tran) le 10 janvier, des amendements déposés sur deux des rapports du volet social du paquet routier : celui de Merja Kyllönen (GUE, Finlande) sur le détachement des chauffeurs, et celui du Néerlandais Wim van de Camp (PPE) sur les temps de repos et de conduite.

Seuls les amendements de compromis d’Ismail Ertug (S&D) sur le cabotage ont passé l’obstacle, adoptés à 27 voix contre 21…