L’acte délégué doit définir les objectifs assignés aux différentes « spécifications techniques d’interopérabilité » (STI) après l’adoption du quatrième paquet ferroviaire fin 2016, dont la STI « bruit ». Le Parlement et le Conseil disposeront de deux mois pour éventuellement s’opposer au texte, une fois adopté par la Commission.

Quel sort réserver aux centaines de milliers de wagons qui ne respectent pas les normes de bruit dans l’UE ?

La Commission européenne doit adopter, « d’ici la mi-juin » précise une…