"On ne gagne pas une présidentielle sur les transports", regrette le sénateur LR Louis Nègre, membre de l’équipe de François Fillon, quand on lui demande pourquoi le sujet est si peu présent dans les programmes des candidats. "On part du principe que l’intendance suivra", reprend-il, faisant allusion à une expression attribuée au général de Gaulle . Autrement dit, les politiques de transport sont perçues comme les affaires courantes.

Pour en savoir plus sur les candidats de la primaire de la…