« Cet accord ouvre la voie à une Europe qui protège mieux les salariés du secteur routier », a déclaré la France après le compromis, lundi 3 décembre à 23 h 45, entre les ministres des Transports à Bruxelles, sur les règles sociales du secteur.

C’est donc le retour de « l’Europe qui protège » chère à Emmanuel Macron, treize mois après l’accord entre les États sur la directive sur le détachement des travailleurs.  Pour la Commission européenne, les mesures adoptées…