C’est une nouvelle démonstration, implacable, de la protection qu'offre aux sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA) les contrats qu'elles ont signés avec l'État, dont l'équilibre ne peut être remis en cause. L’impasse dans laquelle s’est enferré le législateur a été mise à nu à l'Assemblée, le 19 février, à travers une question de Jean-Louis Thiériot (LR) et la réponse embarrassée d’Élisabeth Borne, sur un décret qui ne vient pas.

Changer la loi plutôt que modifier les contrats de concession

Retour 16 mois…