Voir aussi nos décryptages des programmes transports de Benoît Hamon, François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Les 70 propositions présentées le 7 mars sont issues des États généraux de la mobilité durable, une consultation de plus de six mois auprès de « près de 600 acteurs ». Mais on retrouve, dans la plupart d’entre elles, des revendications portées de plus ou moins longue date par les membres de cette plateforme : opérateurs (UTP), autorités organisatrices de la mobilité…