C’est une analyse que certains élus auraient aimé avoir entre les mains au moment des débats sur la loi de décentralisation 4D , qui permet de nouveaux transferts de routes nationales aux départements et – à titre expérimental – aux régions. Dans un rapport de plus de 100 pages publié le 10 mars, la Cour des comptes met en lumière le mauvais rôle de l’État en matière d’entretien des routes.

En dépit du morcellement de la compétence routière, l’État est…