Alors que la France s’est reconfinée, le gouvernement a présenté son quatrième projet de loi de finances rectificative (PLFR 4) le 4 novembre. Celui-ci procède aux classiques ajustements de fin d’année des crédits consommés par les ministères et révise les prévisions de croissance, plombée par le regain de l’épidémie de Covid-19. Mais il permet aussi de combler, au moins en partie, les « trous » creusés par la crise sanitaire et le confinement du printemps, notamment pour le financement…