Le Parlement européen a renforcé, le 25 octobre, la part minimale que les véhicules propres devront représenter dans les marchés publics à l’horizon 2025 et 2030. Il s’agit ici des voitures, camionnettes, motos, camions et bus, destinés au transport public, à la collecte des déchets, à la distribution du courrier, etc.

Mais qu’est-ce qu’un « véhicule propre » exactement ?

De l’électrique au gaz

Oubliez la proposition initiale, les députés ont complètement changé l’approche de la Commission…