Le ministre des Finances Michel Sapin a évoqué une nouvelle proposition relative à la taxe sur les transactions financières, lors des questions au gouvernement du 21 janvier. Elle prévoit une assiette large et des taux faibles, comme l’indique cette lettre commune avec le ministre autrichien Hans-Jörg Schelling, envoyée aux ministres des Finances de l’UE. Le ministre français entend travailler avec ces derniers, lors de la prochaine réunion à Bruxelles, le 27 janvier.