De 2002 à 2010, la Hongrie est gouvernée par une coalition de gauche. En 2006, de violentes manifestations ont eu lieu Budapest, quelques mois après l’entrée en fonction du Premier ministre Ferenc Gyurcsany. Dans un enregistrement audio, diffusé dans la presse, il reconnaît avoir menti sur l’état des finances du pays pour se faire élire. Quelques semaines plus tard, les premières mesures d’austérité sont prises.

La crise mondiale de 2008 aggrave encore la situation économique du pays…