Fanny Roux

Fanny Roux

Journaliste Transports

Arrivée chez Contexte en novembre 2014 pour lancer et développer l’édition Transports, j’ai d’abord suivi les politiques publiques pour ce secteur à Paris, pendant trois ans. J’ai commencé à faire des allers-retours réguliers à Bruxelles, à partir de la fin de l’été 2015, alors que se déroulaient les négociations du quatrième paquet ferroviaire. En janvier 2018, j’ai sauté le pas en emménageant dans la capitale européenne.

 

J’ai beaucoup couvert les politiques relatives aux transports terrestres - des réformes ferroviaires au dumping social dans le transport routier -, au financement des infrastructures et à la décarbonation des transports, en particulier celle de l’automobile. J’aime faire un pas de côté de temps en temps, pour raconter les coulisses des institutions, par exemple.

 

J’ai reçu une formation littéraire et anglophone, avec une spécialisation sur la pensée politique. Après ma maîtrise d’études anglophones (Paris VII), j’ai intégré le Master de journalisme européen (anglais-français) de l’université Sorbonne Nouvelle, que j’ai obtenu en 2011. J’ai notamment travaillé pour RFI-English, SlateAfrique.com, le Journal de Saône-et-Loire et Youphil.com, dont j’ai assuré la rédaction en chef adjointe jusqu’en octobre 2014.

 

Je suis chargée d’un cours sur les enjeux internationaux à l’école de journalisme du Celsa - Sorbonne Université, où j’interviens également sur le journalisme européen.

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Néant

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Néant

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Néant

Fonctions et mandats électifs

Néant 

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

Info Contexte - La Commission en passe d’attribuer 700 millions d’euros au tunnel de base du Lyon-Turin et 300 millions au canal Seine-Nord

C’est, selon nos informations, le résultat du dernier appel à projets européen pour les infrastructures de transport, qui doit être validé le 16 juillet.

Jeux olympiques, budget, nominations… : ces trains à faire arriver en gare, quel que soit le pilote aux Transports

Sur le bureau de l’actuel ministre des Transports, Patrice Vergriete, une importante pile de dossiers à traiter stagne depuis plusieurs mois. Faute de majorité claire à l’Assemblée, les retards pourraient encore s’accumuler dans les semaines à venir. Certaines nominations ou la préparation du budget ne peuvent toutefois plus attendre. L’État doit également honorer des engagements pris auprès de l’Union européenne ou des Régions.

À Bruxelles, la rentrée des députés européens français percutée par les législatives

Les premières semaines qui suivent les élections européennes sont décisives pour mesurer l’influence d’une délégation nationale au Parlement européen. Fraîchement élus, les 81 eurodéputés français voient leur attention et une partie de leur énergie détournées par la campagne des législatives dans l’Hexagone. Alors que se décide l’attribution des postes à responsabilité au Parlement européen, les prochains jours montreront si la situation à Paris les a affaiblis à Bruxelles.

Ces dossiers transports enterrés ou embourbés qui pourraient ressurgir à Bruxelles

L’Union européenne a beaucoup légiféré sur les transports durant le mandat 2019-2024, en tenant la plupart des engagements du Green Deal, notamment. Mais, pour des raisons politiques ou conjoncturelles, des réformes très clivantes n’ont pas vu le jour, en particulier dans le transport aérien et le partage des données. Elles pourraient revenir lors du nouveau mandat.

Automobile : le Green Deal aura bien une saison 2

Émissions de CO₂ des voitures et des poids lourds, normes Euro 7, infrastructures de recharge… en cinq ans, la Commission von der Leyen a fait adopter des réformes importantes pour la transition de l’industrie automobile. Cette dernière, comme d’autres secteurs, appelle désormais l'exécutif européen à appliquer ces réformes plutôt qu’à promouvoir d’autres normes. Pourtant, les textes législatifs et réglementaires ne devraient pas manquer lors du prochain mandat.

Green Deal : l’heure du bilan

Érigé en colonne vertébrale du mandat d’Ursula von der Leyen en 2019, le Green Deal européen s’est traduit par plus de cinquante législations sectorielles ou transversales. À l’approche des élections européennes, ses détracteurs se sont faits de plus en plus virulents, certains prédisant même sa mort. Alors Contexte a tenté d’en faire le bilan. Le Green Deal a-t-il manqué à son ambition initiale ? Est-il au contraire près de la réaliser ? Nos équipes ont fait les comptes.

La cuisine très politique de la Commission pour préparer le prochain mandat

La Commission européenne se prépare à accueillir la future équipe dirigeante qui tracera les grandes lignes politiques du mandat 2024-2029, à la suite des élections européennes du 6 au 9 juin. Plongée dans ce processus informel et complexe orchestré par le Secrétariat général de l’institution.

Valérie Hayer et ses hommes de l’ombre

L’organigramme de la majorité n’a pas encore été dévoilé officiellement, mais Contexte vous révèle le dispositif de campagne autour de Valérie Hayer. Un dispositif très masculin, plutôt parisien, et directement piloté par l’Élysée.

Olaf Scholz appelé en arbitre de sa coalition sur l’adoption de l’accord européen relatif au CO₂ des poids lourds

Les libéraux au sein du gouvernement allemand ont fait part de leur désaccord avec le texte conclu entre le Parlement et le Conseil sur les émissions des poids lourds, la veille de son adoption par les ambassadeurs auprès de l’UE (Coreper), initialement prévue le 7 février. Le vote est reporté au 9 février. Les tractations s’annoncent intenses à Berlin d’ici là.

Comment les lobbys préparent les élections européennes

Manifestes, cartographie des nouveaux députés, rendez-vous multiples, alliances pour mieux peser, événements sectoriels pour « accueillir » les nouveaux arrivants… Les groupes d’intérêts à Bruxelles préparent déjà le prochain mandat européen. Pour asseoir leur influence future, ils doivent s’adapter aux nouveaux équilibres politiques dans l’Union.

Émissions de CO₂ des poids lourds : Parlement et Conseil s’accordent sur le dernier texte majeur du Green Deal sur les transports

Surprise : la présidence belge du Conseil et l’équipe de négociation du Parlement ont trouvé un accord, dès le premier trilogue, le 18 janvier à Strasbourg, pour faire baisser les émissions de CO₂ des poids lourds de 90 % d’ici à 2040.

Bruxelles à grande vitesse, Paris embouteillé

Les institutions européennes filent à vive allure vers les élections de juin et, prévient la présidence belge du Conseil, de nombreux textes – RTE-T, Euro 7 ou sécurité maritime – doivent être finalisés. À Paris, les dossiers complexes s’empilent, qu’il s’agisse de financement des infrastructures, d’avenir des concessions autoroutières ou de transition énergétique.

Dominique Riquet : « On fait un grand bond en avant sur la gouvernance du réseau européen de transport »

Le député européen centriste (Renew), corapporteur du règlement sur le réseau transeuropéen de transport, revient pour Contexte sur l’accord obtenu le 18 décembre avec le Conseil sur ce mastodonte législatif. Il offre également son regard sur l’état de ce réseau en France.

Transports : la présidence belge du Conseil veut « lister dix priorités pour la prochaine Commission »

Connexions ferroviaires, billettique, vols courts… À quelques semaines du début de la présidence belge du Conseil de l’UE, le 1ᵉʳ janvier, le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, évoque quelques-uns des sujets qu’il compte porter à l’agenda politique européen. Dans le contexte d’un semestre estampillé « fin de mandat » et qui, pour la Belgique, sera aussi marqué par des élections législatives fédérales et régionales.

À six mois des européennes, la Commission remet le paquet sur les droits des passagers

L’exécutif européen a adopté et présenté, le 29 novembre, une série de mesures législatives pour garantir les droits et l’information des passagers de tout mode de transport.

CO₂ des poids lourds : proche de la Commission, le Parlement introduit néanmoins des amendements de la droite sur les carburants alternatifs

Les eurodéputés ont adopté, le 21 novembre, les mêmes objectifs de réduction des émissions de CO₂ des poids lourds (– 90 % en 2040) que ceux de la Commission et, contrairement au Conseil, ils ont introduit une mesure voulue par la droite pour immatriculer les carburants neutres en CO₂.