Isabel Contreras

Isabel Contreras

Journaliste Médias

Diplômée de l'ESJ Lille, j'ai d'abord pigé pour plusieurs médias dont Euronews et RFI. Entre 2013 et 2016, j'ai couvert l'actualité nationale et internationale au sein du bureau parisien du quotidien japonais Asahi Shimbun. A partir de 2017, j'ai bifurqué vers l'économie du livre en intégrant Livres Hebdo. J’ai rejoint l’équipe parisienne de Contexte en juin 2023

 

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Animatin de tables rondes à un évènement littéraire.

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Néant

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Néant

Fonctions et mandats électifs

Néant

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

Le secteur des médias, entre pause forcée et dossiers qui ne peuvent attendre

Alors que le Parlement a suspendu ses travaux, Contexte Médias fait le point sur les sujets qui étaient sur la table avant l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron.

Surpris par le règlement sur l'IA, le lobby français de la culture aux aguets pour les prochaines batailles

Les ayants droit se sont engagés ces derniers mois dans une course contre la montre pour convaincre Paris de la nécessité de protéger les œuvres soumises au droit d’auteur dans le règlement sur l’IA. Ils s’inquiètent des conséquences de ce texte, alors que Bercy suggère déjà une réouverture de la directive droit d’auteur.

Crédits exceptionnels : la Cour des comptes tire la sonnette d’alarme sur la gestion de l’État

La juridiction financière se montre très critique vis-à-vis des crédits exceptionnels attribués au cinéma, à la musique et à la presse par le plan de relance lancé durant la crise sanitaire de 2020 et les plans d’investissement d’avenir, dont France 2030. Le secrétaire général pour l’investissement et la directrice générale de la DGMIC se justifient.

La décision du Conseil d’État sur l’Arcom et CNews relance le débat sur les bons indicateurs pour contrôler le pluralisme

La plus haute juridiction administrative a ordonné au gendarme de l’audiovisuel de décompter désormais le temps de parole des chroniqueurs, animateurs et invités sur les plateaux de télévision. L’Arcom devra réfléchir à de nouveaux paramètres tout en gardant son approche quantitative.

Règlement sur l’IA : toujours pas rassasiée, la France pose quand même les couverts

La France a mené un lobbying aussi féroce qu’efficace pendant et après les négociations. Mais elle n’a pas su s’arrêter et, isolée, se retrouve presque malgré elle à devoir soutenir le compromis.

En voulant sauver les recettes publicitaires des médias traditionnels, les pouvoirs publics les dressent les uns contre les autres

Une étude de l’Arcom et la DGMIC consacrée à la menace des plateformes sur les revenus publicitaires des médias a ravivé les peurs de la presse et des radios. Ces dernières craignent un transfert important de recettes publicitaires vers la télévision si les pouvoirs publics assouplissent les règles qui encadrent la publicité sur le petit écran. Les deux administrations visent des évolutions plus larges, via deux consultations publiques.
Groupe d’étudiants travaillant en Studio de télévision

Régulation des contenus, information et droit d’auteur occupent les esprits à Paris comme à Bruxelles

L’Union européenne s’apprête à finaliser ou déployer d’importants règlements, alors que se profile une nouvelle mandature. En France, l’impact de l’IA sur le droit d’auteur est le dossier montant des mois à venir.

Les quatre épines dans le pied du Centre national de la musique

Éprouvé par des crises successives, le Centre national de la musique peine encore à mettre à exécution ses missions depuis sa création en 2020. La bataille sur son financement durant l’examen du projet de loi de finances 2024 l’a encore fragilisé auprès d’une filière qui apparaît plus déchirée que jamais. Quels défis devra-t-il encore relever une fois le budget voté ?

Les parlementaires français qui comptent dans les médias

Qu’ils soient investis dans de vieilles marottes législatives comme la réforme de l’audiovisuel et des aides à la presse, ou impliqués dans des problématiques d’actualité comme le financement du Centre national de la musique, l’indépendance des médias ou la régulation des contenus, découvrez quels sont les élus à l’Assemblée nationale et au Sénat qui se saisissent des sujets médias.

[Agenda] À Paris, l’atterrissage du DSA et le spectre de l’IA

Le second semestre 2023 sera marqué par la mise en œuvre des multiples règlements européens sur le numérique (DMA, DSA, Data Act, DGA). Les discussions budgétaires, notamment celle sur le soutien à l’innovation, vont également occuper les débats, tandis que les États généraux de l’information, maintes fois reportés par l’exécutif, voient enfin le jour.

Comment les associations de protection de l’enfance murmurent à l’oreille des pouvoirs publics

Point de contact, e-Enfance ou Génération numérique sont aujourd’hui des interlocutrices incontournables du gouvernement et des parlementaires, mais aussi des plateformes. Ces structures, à la fois partenaires et concurrentes, doivent désormais faire face à la question de leur indépendance et de leur financement en vue de l’entrée en vigueur du règlement sur les services numériques.