Laura Mercier

Laura Mercier

Journaliste Environnement

J'ai rejoint la rédaction de Contexte en janvier 2021, en tant que journaliste pour l'édition Environnement, à Bruxelles. J'ai commencé à couvrir l'actualité européenne en 2019, en tant que journaliste freelance pour Contexte puis pour le quotidien suisse la Tribune de Genève. J'ai aussi travaillé au sein du bureau européen du journal japonais Asahi Shimbun. Titulaire d'un master en affaires européennes de l'Université Libre de Bruxelles, je suis également diplômée du master « Climat et médias » de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l'Ecole supérieure de journalisme de Lille. 

 

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Néant.

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Néant.

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant.

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Néant.

Fonctions et mandats électifs

Néant.

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant.

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

Consigne pour réemploi : le « j’y vais, j’y vais pas » de l’État

La France s’est fixé des objectifs ambitieux de réduction des emballages. Et la consigne pour réemploi fait partie des solutions clés. Pourtant, elle peine à se déployer. L’impulsion des pouvoirs publics est sous le feu des critiques.

Au Parlement européen, la puissante commission de l’Environnement bute sur les dossiers agricoles

Pendant trois ans, la commission Envi a mené à bien tous les dossiers du Green Deal dont elle s’était emparée. Mais en cette fin de mandat, son élan est freiné par d’autres commissions parlementaires plus conservatrices, Agriculture en tête. De quoi donner du grain à moudre à ceux qui remettent en cause son omniprésence pour la prochaine législature.

Emballages : la montagne à gravir des négociateurs européens

Les institutions de l’UE ont à peine deux mois pour trouver un accord sur le réglement emballages. À la lumière des débats qui ont agité les eurodéputés et les États en 2023, cette ultime phase de négociation, menée au pas de charge, s’annonce aussi technique que politique. Contexte compare les positions des colégislateurs et de la Commission sur les questions les plus épineuses du dossier, comme la consigne, le réemploi et les interdictions de mise sur le marché.

Les Vingt-Sept trouvent un équilibre délicat sur le règlement emballages

Emmenés par l’Espagne, les ministres de l’Environnement se sont entendus, le 18 décembre, sur une position commune concernant le règlement emballages. Les ultimes tractations se sont concentrées sur les obligations en faveur d’emballages réutilisables. La future présidence belge dispose de très faibles marges de manœuvre pour tenter de trouver un accord en deux mois seulement avec le Parlement.

Au Parlement européen, un grand oui au recyclage et aux emballages à usage unique

La commission de l’Industrie a remporté la bataille lors du vote en plénière le 22 novembre sur le règlement emballages. Elle est parvenue à diluer les objectifs de réemploi et l’interdiction d’emballages à usage unique. Le modèle du recyclage et, avec lui, celui de l’emballage à usage unique s’imposent dans le mandat du Parlement.

Règlement emballages : le vote en plénière du Parlement européen vire à la foire d’empoigne

Des exemptions par ci, des dérogations par là, une liste plus ou moins longue d’emballages à proscrire, réemploi ou pas, consigne ou pas… Contexte a passé en revue les quelque 200 amendements déposés par les eurodéputés et identifie ce qui va se jouer le 22 novembre dans l’hémicycle strasbourgeois du Parlement.

Tous pour un ou chacun pour soi, la bataille des lobbys avant le vote sur le règlement emballages

À quelques jours du vote en plénière sur le règlement emballages, le 22 novembre, les lobbys industriels tentent de faire front commun pour obtenir gain de cause. Leur mobilisation se concentre sur les objectifs de réemploi et les restrictions, afin d’obtenir davantage d’exemptions et de garantir un texte « neutre » entre matériaux.

Emballages : Frédérique Ries remporte le match aller, la droite se prépare pour le match retour

La rapporteure centriste a trouvé une majorité en commission Environnement du Parlement européen, le 24 octobre, y compris sur les mesures les plus sensibles sur le réemploi et les interdictions de certains types d’emballages. Mais ce n’est que la première manche d’une bataille qui va désormais se jouer en plénière, dans un hémicycle beaucoup plus hétérogène.

Malgré ses promesses, Ursula von der Leyen remet à plus tard la révision de Reach

Attendue depuis trois ans, cette pièce maîtresse du Green Deal et de l’ambition « zéro pollution » de l’exécutif européen ne sera pas mise sur la table lors de ce mandat. Après des semaines de silence, la présidente de la Commission européenne a tranché.

Se représenter ou pas : ce que font les eurodéputés qui comptent sur les questions environnementales

Les élections européennes auront lieu le 9 juin 2024. À huit mois de l’échéance, sur la cinquantaine d’eurodéputés qui ont pesé sur les législations environnementales lors du mandat actuel, une vingtaine a déjà annoncé son intention de rempiler. Une poignée ne souhaite pas se représenter, et une autre vingtaine n’a pas encore pris – ou communiqué – sa décision. Pour découvrir leur parcours, cliquez sur leur portrait.

Compromis au Parlement européen sur le règlement emballages, place au vote

La rapporteure Frédérique Ries (Renew) a conclu, le 11 octobre, cinq mois d’intenses négociations. Une vingtaine de compromis, que Contexte publie, ont été entérinés. Place désormais aux ultimes tractations sur les consignes des groupes et d’éventuels amendements alternatifs, en vue du vote en commission Environnement, le 24 octobre au matin.

Règlement emballages : ce que les États veulent garder, modifier ou jeter

Base juridique, consigne, réemploi, recyclabilité… Contexte recense les positions de la France et d’une dizaine d’États membres sur plusieurs mesures clés. Après la pause estivale, les négociations ont repris le 15 septembre sous présidence espagnole. Cette dernière espère parvenir à un compromis entre les Vingt-Sept d’ici à la fin de l’année, mais les positions sont variées et les alliances mouvantes.

Règlement emballages : les États membres face à un casse-tête juridico-politique

Les États veulent rester maîtres de leur destin en matière de gestion des déchets, alors que la Commission prône l’harmonisation. Si la volonté de préserver leur liberté fait consensus, la manière de faire divise les capitales. Les négociations, entamées il y a sept mois, s’enlisent dans un débat certes juridique, mais avant tout profondément politique.

[Agenda] L’écologie dans le brouillard à Paris, en proie aux vents contraires à Bruxelles

À Paris, les annonces concernant la planification écologique sont sans cesse reportées. Certains objectifs fixés avant l’été doivent désormais être déclinés dans les territoires. Mais il reste des angles morts : sur la méthode, mais aussi sur la gestion de la problématique des sols et des forêts. À Bruxelles, à quelques mois des élections européennes, le Green Deal est malmené et de nombreux chefs d’État demandent une pause, alors que les volets biodiversité, pollution et économie circulaire ne sont toujours pas finalisés.

Le Parlement européen, théâtre d’une commedia dell’arte sur le règlement sur les emballages

Les négociations sur ce texte sont influencées par de forts intérêts nationaux qui mettent l’unité des groupes politiques à rude épreuve. Les partisans d’un modèle axé sur le réemploi font face aux adeptes du recyclage et de l’emballage à usage unique. Et dans cette négociation en plusieurs actes, les Italiens veulent jouer le rôle principal.

Frans Timmermans sur le départ, le Green Deal en passe de perdre son capitaine

Le vice-président de la Commission européenne, maître d’œuvre du Pacte vert depuis 2019, envisage de redescendre dans l’arène politique aux Pays-Bas. S’il se confirme, son départ laissera un vide à Bruxelles, où plusieurs grandes législations environnementales font l’objet de négociations très serrées. Mais il y a une vie après Frans Timmermans.

Traité plastiques : vers un premier projet de texte, malgré des vents contraires

Objectif rempli. Le président du comité intergouvernemental de négociation, Gustavo Meza-Cuadra, repart de Paris avec un mandat pour rédiger le tout premier projet de traité contre la pollution plastiques. Mais des clivages forts sont apparus à Paris, annonçant des négociations difficiles avec les pays producteurs de pétrole et de plastiques.

Traité plastiques : à Paris, une difficile entrée en matière

Deux jours après l’ouverture des négociations internationales, le 29 mai à Paris, aucune discussion de fond n’avait encore eu lieu. Le calendrier a été chamboulé par d’interminables échanges sur les règles de procédure. De quoi provoquer la frustration et l’exaspération chez de nombreuses délégations et certains observateurs. Plusieurs y voient une tactique délibérée des pays opposés à un traité ambitieux pour retarder les négociations. Récit.