Maïwenn Lamy

Maïwenn Lamy

Journaliste Environnement

J'ai rejoint la rédaction de Contexte en septembre 2022. J'y suis, depuis Bruxelles, la fabrique des politiques européennes pour la rubrique Environnement.

Diplômée de l'ESJ Lille, j'ai d'abord travaillé comme journaliste radio au sein de plusieurs antennes du réseau France Bleu. En 2018, j'ai intégré la rubrique éducation de l'agence de presse AEF info.

Désireuse de me spécialiser sur l'environnement, j'ai ensuite repris les études au sein du master "Climat et médias" de l'ESJ Lille et de l'université Paris-Saclay. 

Passionnée par l'éducation aux médias et à l'information, j'ai également réalisé une résidence de journalisme en Vendée au printemps 2022. 

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Néant

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Néant

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Néant

Fonctions et mandats électifs

Néant

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

En perte de vitesse, les Verts européens se préparent à disputer « le match de leur vie »

Réunis à Lyon du 2 au 4 février, les Verts européens ont officiellement lancé leur campagne en vue des élections européennes de juin. Malgré un paysage politique bousculé par la montée de l’extrême droite et la crise agricole marquée par une levée de boucliers contre les « normes environnementales », ils espèrent créer « la surprise du scrutin ».

À Bruxelles et Paris, des élections, des jeux, un zeste d’écologie

En ce début d’année 2024, les institutions européennes mettent les bouchées doubles pour finaliser le Green Deal avant les élections européennes, début juin. En France, le gouvernement va poursuivre les chantiers environnementaux déjà entamés, avant que les Jeux olympiques ne viennent « geler » la période.

Tout comprendre aux négociations sur la directive qualité de l’air

Les colégislateurs européens ont trouvé un accord sur la révision de la directive qualité de l’air lors d’un trilogue, le 20 février. S’ils fixent des normes plus strictes à atteindre en 2030, ils établissent aussi une série de dérogations permettant de reporter cette échéance. Contexte détaille le contenu de l’accord final ainsi que les positions respectives des trois institutions durant les négociations.

Directive sur les émissions industrielles : les sujets qui coincent encore

Les négociateurs européens se réuniront dans la nuit du 28 au 29 novembre afin de parvenir à un accord sur la révision de la directive émissions industrielles. Si l’agriculture est un point de crispation politique qui pourrait entraîner l’échec des tractations, d’autres sujets promettent également de vives discussions (accès à l’information, justice…). Contexte passe en revue les quatre sujets clés qui coincent encore et les positions respectives des législateurs.

Kit de survie des négociations sur la restauration de la nature

Les négociateurs du Parlement européen et des États espèrent parvenir à un accord sur le règlement relatif à la restauration de la nature, lors d’un ultime trilogue ce 9 novembre. Après plus d’un an de débats – parfois homériques –, de nombreux points de blocage existent encore entre le Parlement et le Conseil de l’UE. Contexte récapitule la position de chaque institution et l’avancée des négociations sur les points clés du projet de règlement.

Comment la Commission veut harmoniser la surveillance des forêts en Europe

Contexte publie une version provisoire du projet de règlement visant à établir un cadre de surveillance des forêts en Europe. Plusieurs fois reporté, il doit être présenté par la Commission européenne le 22 novembre. L’exécutif y liste des indicateurs à mesurer de façon harmonisée dans tous les États de l’Union. En revanche, il renonce à rendre obligatoires les plans stratégiques pour les forêts, pourtant annoncés dans la stratégie forêts de l’Union pour 2030.

L’UE trouve un accord encore fragile sur la restauration de la nature

Les négociateurs du Parlement et du Conseil de l’UE ont annoncé avoir trouvé un accord sur le règlement pour la restauration de la nature, le 9 novembre au soir. Mais les conservateurs du Parti populaire européen n’ont pas indiqué s’ils soutiendraient ce compromis. Tous les regards sont désormais tournés vers le vote en commission Environnement du Parlement, fin novembre, qui n’est pas joué d’avance.

Se représenter ou pas : ce que font les eurodéputés qui comptent sur les questions environnementales

Les élections européennes auront lieu le 9 juin 2024. À huit mois de l’échéance, sur la cinquantaine d’eurodéputés qui ont pesé sur les législations environnementales lors du mandat actuel, une vingtaine a déjà annoncé son intention de rempiler. Une poignée ne souhaite pas se représenter, et une autre vingtaine n’a pas encore pris – ou communiqué – sa décision. Pour découvrir leur parcours, cliquez sur leur portrait.

Wopke Hoekstra toujours en ballottage après son opération séduction au Parlement

Les coordinateurs de la commission Environnement ne rendront leur décision sur la nomination du Néerlandais comme commissaire à l’Action climatique que ce mardi 3 octobre. La veille, durant trois heures d’audition, le conservateur a tenté de donner des gages à gauche comme à droite. Il s’est prononcé pour un objectif de réduction des émissions d’au moins 90 % pour 2040.

Directive sur la qualité de l’air : la discrète défaite des conservateurs au Parlement européen

Les eurodéputés ont adopté un mandat de négociation très ambitieux sur la proposition de révision de la directive sur la qualité de l’air, le 13 septembre. Il s’agit d’un nouveau revers pour les conservateurs, qui n’ont pas su construire de majorité alternative afin de limiter les ambitions européennes en matière d’environnement. Un scénario qui rappelle le vote sur le règlement restauration de la nature, au début de l’été.

[Agenda] L’écologie dans le brouillard à Paris, en proie aux vents contraires à Bruxelles

À Paris, les annonces concernant la planification écologique sont sans cesse reportées. Certains objectifs fixés avant l’été doivent désormais être déclinés dans les territoires. Mais il reste des angles morts : sur la méthode, mais aussi sur la gestion de la problématique des sols et des forêts. À Bruxelles, à quelques mois des élections européennes, le Green Deal est malmené et de nombreux chefs d’État demandent une pause, alors que les volets biodiversité, pollution et économie circulaire ne sont toujours pas finalisés.

Ces sujets sur lesquels se jouera désormais la bataille pour la restauration de la nature

Après un vote épique au Parlement la semaine dernière, les colégislateurs européens entament les trilogues sur le règlement restauration de la nature. Or, si les eurodéputés ont adopté une position proche de celle des États, plusieurs sujets demeurent épineux. En tête, l’agriculture et le financement des mesures.

Le règlement sur la restauration de la nature sauvé, mais sérieusement ébranlé

La droite et l’extrême droite ne sont pas parvenues à rejeter le texte lors du vote du Parlement européen, le 12 juillet. Une victoire en demi-teinte pour les défenseurs du règlement, qui ont toutefois dû faire d’importantes concessions sur le contenu. La bataille est loin d’être terminée, car les réactions, à l’issue du vote, laissent présager des négociations difficiles avec les États.

Info Contexte - La Commission européenne ne prévoit pas d’objectifs contraignants sur la santé des sols

L’objectif général de la directive sur les sols se limiterait à la mise en place d’un cadre européen de surveillance, d’après une version provisoire, consultée par Contexte, de la proposition législative attendue pour le 5 juillet. Les États seraient tenus de répertorier et contrôler les sites potentiellement contaminés. Aucun objectif chiffré concernant l’état de santé des sols n’est en revanche fixé.

Nouveau coup dur pour la restauration de la nature au Parlement européen

Lors d’un vote très serré, les élus de la commission Environnement du Parlement européen ont rejeté le rapport final sur le règlement, ce qui équivaut au rejet du texte. D’ici au vote en plénière, mi-juillet, la gauche et les libéraux vont tenter de négocier un nouveau compromis, susceptible de rassembler une majorité d’eurodéputés.

Le Conseil de l’UE trouve un accord fragile sur la restauration de la nature

Les Vingt-Sept ont entériné leur position sur le règlement relatif à la restauration de la nature, lors du Conseil Environnement le 20 juin. Mais sept pays, dont la Suède, présidente du Conseil de l’UE, ont refusé de soutenir l’orientation générale. Une majorité très relative qui présage de négociations difficiles dans les mois à venir.

Au Parlement européen, la restauration de la nature plie, mais ne rompt pas (encore)

Les eurodéputés de la commission Environnement ont refusé, sur le fil, les amendements de rejet du projet de règlement sur la restauration de la nature, le 15 juin. Peinant à se mettre d’accord sur un compromis, les élus ont cependant manqué de temps pour arrêter leur position sur ce texte phare du Green Deal. Ils se donnent rendez-vous le 27 juin pour finir de voter, l’issue du scrutin reste incertaine.

Pour combattre le Pacte vert, le PPE lorgne sur sa droite

Les conservateurs européens ne retiennent plus leurs coups contre le volet nature du Pacte vert. Pour arriver à leurs fins, ils n’hésitent pas à former des majorités de circonstance avec les groupes de droite radicale et d’extrême droite. Leurs opposants y voient un prélude à une future alliance à l’issue des élections de 2024.

Pacte vert : le contre-la-montre accélère à Bruxelles

À un an des élections européennes, le volet environnement de l’ambitieux Pacte vert d’Ursula von der Leyen est loin d’être bouclé. Manque de temps et de volonté politique, fatigue générale… Les obstacles s’amoncellent et le chrono défile. La pression monte pour adopter des législations clés avant la fin du mandat.