Margo Magny

Margo Magny

Journaliste Santé

Après une licence d'histoire-géographie à l'université de Nantes, j'ai intégré le Centre nantais de journalisme (CNJ). Dans ce cadre, j'ai effectué plusieurs stages : d'abord au sein du service Pouvoirs et contre-pouvoirs de Libération, pour qui j'ai ensuite été correspondante à Nantes, puis au service Société du Monde où j'ai travaillé sur des sujets relatifs au secteur de la santé, notamment les déserts médicaux. Je me suis davantage spécialisée au sein de La Croix où j'ai été en charge de la rubrique Santé, handicap et dépendance, de février à septembre 2023. J'ai enfin rejoint la rédaction parisienne de Contexte en juillet 2024 pour décrypter la fabrique des politiques publiques en matière d'accès aux soins. 

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Néant

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Néant

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Néant

Fonctions et mandats électifs

Néant

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

À l’Assemblée nationale, un duo inédit à la tête de la commission des Affaires sociales

Pour la première fois depuis sa création, la fonction de rapporteur général de la commission des Affaires sociales sera occupée par un élu d’opposition : le député de droite Yannick Neuder. Son nouveau président, l’élu Horizons Paul Christophe, devra composer avec cette nouvelle donne tout en jonglant avec la forte représentation de la gauche et du Rassemblement national au sein de la commission.