Nezim Tandjaoui

Nezim Tandjaoui

Journaliste Énergie

J'ai rejoint la rubrique Energie de Contexte à Paris en mars 2022, après un stage au sein de la rubrique Pouvoirs et une période de pige. Passé par le Collège d'Europe à Varsovie en 2019-2020, je suis aussi titulaire d'un Master en Etudes européennes (Université Sorbonne Nouvelle). J'ai travaillé, lors d'un stage en plaidoyer au sein de l'ONG Transparency International France, sur la campagne des élections européennes de 2019.

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

J’ai pour unique employeur Contexte SAS. Je ne pratique aucune autre activité, à plus forte raison pour des organisations couvertes par ou clientes de Contexte. Je n'accepte pas de cadeau ou de rémunération de ces organisations.

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Rien à déclarer.

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Je ne participe à aucune instance dirigeante d'un organisme, public ou privé.

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Rien à déclarer.

Fonctions et mandats électifs

Je n'ai aucune fonction ou mandat de quelque nature que ce soit.

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Je n’ai ni ascendant, ni descendant, ni conjoint ayant d’activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale, aussi bien à Paris qu’à Bruxelles.

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

Remaniement : les nombreuses questions que pose le rapatriement de l’énergie à Bercy

Conforté au sein du gouvernement, dont il est le numéro deux, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a gagné de haute lutte une bataille menée depuis plusieurs années : rapatrier à Bercy le portefeuille stratégique de l’Énergie. Ce qui pose des questions sur l’organisation de l’administration, le maintien de l’ambition de la planification écologique, mais aussi sur les arbitrages et la préparation des textes à venir.

Bruxelles en plein bouclage, Paris à plein régime

Tandis que les institutions européennes finalisent les derniers textes du mandat et posent de premiers jalons pour la Commission qui résultera des élections de juin, l’activité s’annonce dense à Paris, avec notamment deux textes de loi importants au programme du Parlement.

Émissions de gaz à effet de serre en 2030 : la France et ses 26 voisins en passe de manquer la cible

La Commission européenne a passé à la moulinette les mesures présentées par les États membres pour respecter les objectifs climatiques et énergétiques fixés par l’UE d’ici à 2030. Pour Bruxelles, le résultat n’est pas pleinement satisfaisant. Plusieurs cibles clés ne sont pas atteintes et la France ne fait pas vraiment figure de bon élève.

L’essentiel des projets de plan national énergie-climat et de programmation pluriannuelle de l’énergie

Contexte a épluché les 217 pages du plan national énergie-climat (Pnec) envoyé par la France à Bruxelles, publié le 21 novembre au soir, et les 102 pages du projet de programmation pluriannuelle (PPE), soumis à consultation le 22 novembre. Voilà les éléments clés qu’il ne fallait pas rater.

La France encore loin d’avoir trouvé le chemin de la neutralité carbone

Et elle rate, pour le moment, l’objectif européen de – 55 % d’émissions de gaz à effet de serre en 2030. C’est ce qu’indiquent les ultimes modélisations climatiques, réalisées secteur par secteur par l’administration dans le cadre de la planification écologique et publiées par Contexte. La forte dégradation des puits forestiers impose d’accroître les efforts dans les autres secteurs.

Régulation post-Arenh : ce qui est tranché et ce qui reste à fixer

Le gouvernement et EDF ont présenté, le 14 novembre, le cadre de la future régulation de l’électricité nucléaire française. Prévu pour remplacer l’Arenh (accès régulé à l’électricité nucléaire historique) au 1ᵉʳ janvier 2026, le dispositif présente encore de nombreuses zones d’ombre, qu’une consultation publique doit éclairer. Le gouvernement entend traduire le mécanisme dans la loi de production énergétique, qu’il présentera en début d’année 2024.

Énergie : ce qu’il faut retenir du projet de budget pour 2024

Sortie des boucliers tarifaires, extinction progressive des aides aux entreprises, rénovation énergétique et soutiens à la production d’énergie… Contexte décrypte point par point les mesures contenues dans le projet de loi de finances pour 2024, présenté le 27 septembre en Conseil des ministres.

Info Contexte - Coût du nucléaire : le régulateur étrille les chiffres d’EDF

Contexte publie la synthèse du rapport de la Commission de régulation de l’énergie sur le coût complet du nucléaire existant. Trajectoires de productible, coût du capital, passage de Flamanville en puissance nominale… Le régulateur démonte point par point les hypothèses retenues par EDF pour estimer son coût de production.

[Agenda] À Paris, l’heure de vérité pour le mix énergétique

Le dernier semestre 2023 sera marqué par l’atterrissage de la planification écologique, a priori au travers de la loi de programmation énergie-climat (LPEC), de la mise à jour de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et de la stratégie nationale bas carbone (SNBC). Le gouvernement définira aussi la nouvelle régulation pour les prix de l’électricité dans le cadre (ou pas) de la réforme européenne du marché de l’électricité.

Planification écologique : l’exécutif cesse enfin d’être plan-plan

Lors d’un Conseil national de la transition écologique (CNTE), ouvert par Élisabeth Borne le 12 juillet au ministère du même nom, Christophe Béchu a confirmé un effort d’investissement de 10 milliards d’euros (en autorisations d’engagement) dans le prochain projet de loi de finances 2024, et 7 milliards d’euros en crédits de paiement. MaPrimRenov’, les transports et la biodiversité ont fait l’objet d’annonces particulières. Le secrétaire général à la planification écologique, Antoine Pellion, a détaillé les grandes lignes du plan. En parallèle, Bercy a dévoilé ses mesures dès le projet de loi de finances 2024 pour tenter de mobiliser l’épargne privée.

Pourquoi l’exécutif a discrètement changé son fusil d’épaule sur l’éolien terrestre

En février 2022, le président Emmanuel Macron, sur le point de devenir candidat à sa réélection, disait « comprendre les réticences » sur l’éolien terrestre et annonçait un ralentissement de son développement. Un peu plus d’un an plus tard, le contexte a évolué et l’exécutif semble avoir changé de cap.

Info Contexte - Comment Bercy oriente les négociations entre EDF et les industries électro-intensives

Dans le contexte de réindustrialisation du pays, et alors que la fulgurante hausse des prix en 2021-2022 est dans tous les esprits, le gouvernement veut sécuriser l’approvisionnement électrique de certaines filières stratégiques. La Direction générale des entreprises (DGE) « encourage fortement » EDF à multiplier les contrats de long terme avec les électro-intensifs. Et, selon nos informations, elle lui a même suggéré des volumes et des prix cibles. Un cadre de discussion qui pose question au regard des règles européennes sur les aides d’État.

Infographie - Les échéances de la feuille de route d'Élisabeth Borne

La Première ministre a présenté sa « feuille de route » le 26 avril, avec les textes qui seront mis à l’ordre du jour du Parlement dans un calendrier plus ou moins flou. Contexte fait le point dans une infographie.

Infographie - Les échéances énergie de la feuille de route d’Élisabeth Borne

Textes d’application de la loi sur les renouvelables, présentation des projets de programmation pluriannuelle de l’énergie, loi de programmation énergie-climat… Une semaine après la présentation par Élisabeth Borne de la feuille de route gouvernementale pour les mois à venir et alors que le Parlement a repris ses travaux après sa pause printanière, Contexte a rassemblé dans une infographie les rendez-vous clés jusqu’à l’automne.

Document - Le rapport qui recommandait au gouvernement, dès 2018, de lancer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires

Contexte publie le rapport sur « le maintien des capacités industrielles de la filière nucléaire en vue de potentielles nouvelles constructions de réacteurs », commandé en 2018 par le gouvernement, partiellement déclassifié fin mars. Il préconisait le lancement de nouveaux réacteurs, tout en sonnant l’alarme sur l’importance des ressources humaines.

Entretien croisé - Raphaël Schellenberger et Antoine Armand : « Cela fait quatre ans que l’Arenh fait des ravages »

Après six mois de travaux, le président et le rapporteur de la commission d’enquête sur la souveraineté énergétique préconisent une suspension de l’Arenh, et une loi de programmation énergie-climat sur 30 ans. Dans cet entretien croisé, ils disent défendre une politique énergétique fondée sur la « neutralité technique ».

Info Contexte - Nucléaire : les réserves de l’État sur la stratégie d’EDF à l’export

Dans un courrier adressé à EDF fin décembre, que Contexte publie, l’Agence des participations de l’État (APE) et la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) demandent des gages à l’électricien sur sa stratégie à l’export, et plus particulièrement sur un appel d’offres pour un ou plusieurs EPR en République tchèque. L’État actionnaire fixe un certain nombre de conditions pour apporter son plein soutien à EDF dans ce projet et rappelle l’entreprise à ses priorités.

[Agenda] À Bruxelles comme à Paris : après la crise, encore la crise ?

Après une année de turbulences, Bruxelles et Paris s’efforceront d’ouvrir une nouvelle page avec une série de textes structurants : celui sur la réforme du marché de l’électricité, dont la Commission européenne doit dévoiler les premiers contours sous peu, et ceux sur les énergies renouvelables et le nucléaire, qui doivent être votés puis mis en œuvre à Paris. Mais la crise – et la réforme des retraites côté français – risque de jouer les trouble-fêtes, une fois de plus.

Projet de loi énergies renouvelables : planification et acceptabilité seront au cœur des débats en séance

L’examen du texte débutera dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale le 5 décembre. Comme en commissions, les discussions devraient s’intensifier autour des problématiques de planification du développement des énergies renouvelables, du partage de la valeur des parcs et de la raison impérative d’intérêt public majeur.

À l’Assemblée, la majorité se cherche sur l’énergie dans un hiver à haut risque

Projet de loi sur les énergies renouvelables, commission d’enquête sur l’indépendance énergétique, crise des prix… Au Palais-Bourbon, la majorité est en quête de nouveaux référents sur l’énergie, en milieu hostile.