Pierre Duquesne

Pierre Duquesne

Journaliste Pouvoirs

Diplômé de l'Ecole de journalisme de Toulouse, j'ai rejoint Contexte en août 2021. Ma carrière a débuté à l'Humanité, où j'ai intégré le pôle quartiers populaires avant de prendre en main le dossier logement, ville et territoires. J'ai ensuite été chargé de suivre la droite pour le quotidien, pour lequel j'ai couvert l'élection présidentielle de 2017. Devenu journaliste indépendant en 2019, j'ai collaboré à différents titres et multiplié les expériences d'éducation aux médias. Je suis également diplômé d'un master 2 en droit social.

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Néant.

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale

Neant.

Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant.

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Je suis adhérent du Syndicat national des journalistes.

Fonctions et mandats électifs

Néant.

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Ma soeur est collaboratrice parlementaire de la députée LFI Danielle Simonnet.

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

Jordan Bardella, président du Rassemblement National lors de la soirée de lancement du mouvement "Les Jeunes avec Bardella” en vue des élections européennes, le samedi 27 janvier 2024 dans la boîte de nuit parisienne le Duplex
Autour de Jordan Bardella, un noyau dur et des loyaux sûrs
La campagne du Rassemblement national en vue des élections européennes s’élabore en circuit fermé, autour de la tête de liste, de Marine Le Pen et du directeur de campagne, Alexandre Loubet. Une organisation test pour le parti d’extrême droite, qui, par-delà le scrutin, prépare déjà la présidentielle de 2027.
Les deux rapporteurs Nicolas Sansu (PCF) et Bruno Millienne (Modem), à gauche, ont souvent pris des positions divergentes sur ce texte transpartisan.
Les deux visages du gouvernement sur l’encadrement des cabinets de conseil
À l’Assemblée nationale, l’exécutif a largement réduit la portée de la proposition de loi sénatoriale renforçant les obligations de transparence. Dans les faits, c’est une reprise en main drastique du recours aux cabinets de conseil qu’il opère depuis la circulaire prise par Jean Castex en 2022.
Marie Toussaint, candidate aux européennes
Autour de Marie Toussaint, une équipe sociale et solidaire
La tête de liste des écologistes aux européennes a pioché dans le vivier de l’économie sociale et solidaire, d’où sont issus une grande partie des membres de son entourage. Ils présentent plusieurs avantages : ce sont des professionnels de la mobilisation, à la tête de puissants réseaux, et de bons connaisseurs de la transformation économique, un thème cher à la députée européenne.
À Paris comme à Bruxelles, la fébrilité règne avant la grande clarification des européennes
Les élections prévues début juin viendront clore un semestre placé sous le signe de l’incertitude, en France et au niveau européen. En quête de rebond après le psychodrame du projet de loi sur l’immigration, l’exécutif français entretient le flou sur le cap des prochains mois. Côté européen, les institutions sont en passe de boucler le mandat, avant le grand mercato quinquennal. Dans les deux cas, le scrutin redéfinira les équilibres pour les années à venir.
Les chefs LR avaient du mal à cacher leur joie, le 19 décembre, jour de l'adoption du projet de loi immigration.
En 2024, la droite LR veut à nouveau imposer sa loi
La victoire sur le projet de loi immigration a revigoré les troupes et validé la stratégie d’opposition frontale au gouvernement. Éric Ciotti prévient : l’an prochain, il faudra compter avec Les Républicains, à l’offensive sur « tous les textes ».
Extrait de l'infographie
Au Sénat, l'Union (centriste) fait la force
Sans les 56 sénateurs du groupe d’Hervé Marseille, Les Républicains sont privés de majorité au Sénat. Décisif, ce groupe forme pourtant un collectif difficile à comprendre, avec certains de ses membres qui se revendiquent de la majorité présidentielle, d’autres proches des Républicains et une grosse partie d’« indépendants », qui chérissent leur totale liberté de vote. Contexte vous aide à vous y retrouver dans cette nébuleuse centriste.
Meting de lancement de campagne de Marie Toussaint, le 2 décembre 2023
Européennes : les Verts mettent de la fibre sociale dans leur vin écolo
À l’approche du scrutin européen, les écologistes se mettent à parler pauvreté, droits des travailleurs et bulletins de salaire. Le but : être plus visibles sur ces sujets et désamorcer les tensions sociales dues aux réformes liées à la transition écologique. L’articulation concrète des deux thématiques reste toutefois ardue.
Paris 2018
Avalanche d’amendements : « Le travail à l’Assemblée est devenu dysfonctionnel »
C’est l’histoire d’un emballement qui n’est pas près de s’arrêter. Plus de trois mille amendements ont été déposés en commission sur la première partie du projet de loi de finances pour 2024. Le double de l’an passé. S’il en est l’une des causes, le recours au 49.3 n’explique pas tout, estiment les connaisseurs des rouages parlementaires. Lesquels déplorent le peu de solutions pour enrayer cette fuite en avant.
Discussion d'une PPL, Paris septembre 2023
Pourquoi le MoDem a « sorti les crocs » sur le PLF
Alors qu’Horizons a choisi de peser à l’extérieur de l’Assemblée, les députés MoDem ont ferraillé lors de l’examen du budget. Rachats d’actions, barème de l’impôt sur le revenu, flat tax… ils sont à l’origine de nombreuses défaites de l’exécutif. Exprimant parfois leurs convictions profondes sur la justice sociale, ces batailles révèlent aussi la volonté de cet allié d’être mieux écouté.
L'hémicycle du Sénat
Aux sénatoriales, l’institutionnalisation du RN progresse à grande vitesse
Le parti de Marine Le Pen n’a fait élire que trois sénateurs. Mais ce faible résultat masque une progression impressionnante du parti auprès des élus locaux, jusqu’ici très défavorables à l’extrême droite. Analyse de ces résultats qui témoignent d’un ancrage grandissant du RN et d’un profond malaise des zones les plus rurales.
Voutes
Le Sénat, clé de vote du quinquennat
La Chambre haute tire profit de l’absence de majorité à l’Assemblée pour s’installer en interlocuteur incontournable de l’exécutif. Le renouvellement le 24 septembre de cette assemblée, qui pèse de plus en plus fortement dans la fabrication de la loi, est étroitement scruté par des lobbyistes, parties prenantes et observateurs.
Plan Picquet, 1817
Sénatoriales 2023 : derrière la stabilité annoncée, une majorité mouvante
Plus qu’un renversement des équilibres, c’est le rapport de force entre LR et l’Union centriste qu’il faudra observer à l’issue des élections sénatoriales du 24 septembre. Le nombre de sénateurs RN élus dans ce scrutin défavorable à l’extrême droite sera un révélateur de la dynamique du parti de Marine Le Pen.
Capture d'écran de l'agenda
[Agenda] À Paris, Emmanuel Macron toujours à la recherche de la majorité perdue
Parallèlement aux discussions budgétaires, l’actualité politique du second semestre 2023 va être fortement occupée par les suites des initiatives politiques du président de la République. Après les élections sénatoriales, l’accélération de la préparation des européennes devrait animer les discussions, notamment à gauche.
La cravate
À l’Assemblée nationale, le RN préfère la cravate au cambouis
En quête de respectabilité, les députés Rassemblement national cherchent depuis un an à montrer qu’ils pèsent sur le travail parlementaire. Peu investis en commission, ils privilégient souvent des combats gagnés d’avance. Douze mois de travaux parlementaires n’ont pas entraîné d’inflexions idéologiques notables du parti d’extrême droite.
La Grève au Creusot par Jules Adler
Comment les syndicats tentent de peser à l’Assemblée
La bataille sur les retraites a fourni aux grandes centrales l’occasion de s’intéresser de près au travail parlementaire, de nouer de multiples contacts avec les députés de la majorité comme de l’opposition. L’examen du projet de loi sur le partage de la valeur, transposition d’un accord national interprofessionnel, signé par les syndicats, révèle toutefois que ces derniers ont encore des progrès à faire en termes de lobbying parlementaire.
Capture d'écran de l'infographie
La galaxie du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale
Un an après le début du second quinquennat d’Emmanuel Macron, le groupe parlementaire n’a pas la même physionomie que sous la législature précédente. Son barycentre s’est déplacé à droite avec la présidence d’Aurore Bergé, qui s’appuie sur un petit nombre de fidèles.
Musiciens jouant sous les arcades
Sénatoriales : zéro artificialisation nette et fiscalité locale, refrains de campagne
Comment l’emporter en septembre 2023 ? De vieux routiers du Sénat l’assurent : tout repose sur la construction d’un lien de confiance entre un homme ou une femme et des élus locaux. Des sujets, toutefois, animent déjà les campagnes, à commencer par le ZAN, la suppression de la CVAE ou la mise en place du fonds vert. Sans oublier l’évolution de la relation entre l’État et les collectivités, martingale de toute élection sénatoriale.
Carte sénatoriales
Sénatoriales 2023 : découvrez la nouvelle répartition entre groupes politiques
Qui fait son entrée au palais du Luxembourg ? Quelles forces politiques gagnent en influence ? Retrouvez dans notre carte interactive toutes les informations utiles comprendre l’évolution de la Chambre haute après les élections du 24 septembre.
duel
Comment l’Insoumis Éric Coquerel mène bataille contre l’irrecevabilité financière
Le président de la commission des Finances combat avec force le principe de l’article 40, qui empêche tout amendement parlementaire de créer une charge publique ou de diminuer les ressources publiques. Chargé de contrôler son application, il a mis en place un dispositif pour « construire une jurisprudence » plus permissive d’ici à 2027.
La majorité parlementaire affiche son unité, le 11 janvier 2023
La majorité face à la méthode Aurore Bergé
En pleine tempête politique, Renaissance, Horizons et le Modem se réunissent ce 21 mars au siège du parti centriste pour afficher une image d’unité. À l’Assemblée, toutefois, les tensions se multiplient entre les députés de la majorité. Appréciée par ses troupes pour son punch, la présidente du groupe Renaissance agace ses partenaires, qui l’accusent de jouer perso et de privilégier les coups politiques à la stratégie de long terme.