Valérie Noël

Valérie Noël

Journaliste Agro Paris

Ingénieur agronome de formation, je navigue depuis plus de quinze ans dans la presse professionnelle agricole. J'ai couvert des sujets techniques, politiques ou plus économiques notamment pour La France agricole, Agra Presse et le groupe Réussir. Papivore autant que « papi-phile », j’ai entamé ma transition numérique en 2017 avec un master sur le management des médias et du numérique effectué à Sciences Po. J’ai rejoint Contexte en mai 2019 pour y monter la rubrique Agro. 

Déclaration d’intérêts

Autres activités professionnelles ayant donné lieu à rémunération ou gratification depuis mon arrivée à Contexte

Néant

Lire l'ensemble de la déclaration
Détention d’actions ou de créances sur une société susceptible d’une couverture éditoriale
Je n'ai rien à déclarer dans ce domaine.
Participations actuelles aux instances dirigeantes d'un organisme public ou privé (association, sociétés) susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

Fonctions bénévoles actuelles dans une association émettant des positions sur des politiques publiques (plaidoyer), dons réguliers et adhésions en cours à un parti politique ou syndicat

Néant

Fonctions et mandats électifs

Membre du conseil d’administration de l’Afja, association française des journalistes agricoles 
 

Liens familiaux* ayant une activité professionnelle ou militante significative dans des organismes publics ou privés susceptibles d’une couverture éditoriale

Néant

* Ascendant, descendant, conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, relation de couple stable et avérée.

Ses articles

Capture d'écran de l'agenda
[Agenda] Politiques agricoles : un second semestre sous la pression de la guerre en Ukraine et du climat
Hausse des matières premières agricoles, flambée du gaz et des carburants, appel du gouvernement aux économies d’énergie… La chaîne alimentaire souffre des conséquences de la guerre en Ukraine. Un coup dur auquel s’ajoute la sécheresse de cet été. Ces événements vont avoir un impact sur la clôture de plusieurs dossiers d’ampleur, comme la gestion des risques ou les négociations commerciales. Ils vont également télescoper des sujets sur lesquels les attentes sociétales sont fortes, telles la réduction des pesticides ou la gestion de l’eau.
.
Info Contexte - L’ultime version du plan stratégique national français
Envoyé mi-juillet à Bruxelles, ce plan, coconstruit avec les services de la Commission européenne, doit être validé sans modification début septembre par cette dernière. Le document de plus de 1 800 pages est introduit par une « déclaration stratégique », qui présente les grandes lignes des choix français. Outre le détail des mesures qui devront être mises en œuvre à partir du 1ᵉʳ janvier 2023, le PSN contient une analyse développée des besoins et de la stratégie d’intervention, ainsi que des « vues d’ensemble » destinées à montrer la cohérence des choix opérés par la France.
PAC : Les cinq points clés des derniers arbitrages sur le Plan stratégique national
Marc Fesneau a présenté les derniers arbitrages politiques sur le plan stratégique national (PSN) le 1ᵉʳ juillet en Conseil supérieur d’orientation de l’agriculture (CSO). Le bio gagne, HVE perd. Et la France ne cède que partiellement à la Commission européenne sur la rotation des cultures ou la couverture hivernale des sols.
.
Les lobbys agricoles face à une Assemblée dont ils ont perdu les clés
Des néonicotinoïdes à la réforme de la gestion des risques, les professionnels du secteur ont trouvé de vrais relais à l’Assemblée. Mais en donnant du poids aux partis extrêmes, le vote du 19 juin a changé la donne. Syndicalistes et lobbyistes côtoyaient peu LFI et le RN. Il leur faudra sortir de leurs a priori, former, montrer le terrain. Les uns et les autres comptent sur l’ancrage terrain pour remettre du pragmatisme sur des sujets à forte teneur polémique… et n’excluent pas de tirer parti de cette situation inédite.
__
Dix enseignements des fiches de poste du gouvernement Borne
Cotutelles inédites, nouvelles priorités politiques, prise en compte du changement climatique… Les décrets d’attribution ministériels publiés le 2 juin présentent à la fois des mesures d’affichage et de vrais changements institutionnels. Contexte a épluché ces textes détaillant la nouvelle architecture de l’exécutif, dans laquelle un maillon central, le Secrétariat général de la planification écologique, fait encore défaut.
.
Haute valeur environnementale : ce que l’administration est prête à modifier
Contexte a consulté le document remis aux participants lors de la dernière réunion de la Commission nationale de la certification environnementale (CNCE), le 25 mai. Le ministère de l’Agriculture y présente le fruit des réflexions des différents groupes de travail mis en place en novembre 2021.
[Trombi] Agriculture et alimentation : les députés à suivre dans la nouvelle Assemblée
Certains sont des spécialistes de longue date des sujets agricoles et alimentaires, rescapés d’une élection qui a coûté cher au secteur. D’autres, par leurs expériences passées, leurs racines ou leurs engagements, ont des affinités avec ces questions, les circuits courts, la condition animale… Contexte a scruté le parcours des députés réélus et des nouveaux arrivants pour identifier les personnalités susceptibles de s'investir sur les sujets agricoles et alimentaires au cours de la nouvelle législature.
.
Planification écologique : pourquoi chasseurs et agriculteurs ne sont pas inquiets
L’irruption du concept de planification écologique dans le discours présidentiel devrait peu bouleverser ces deux secteurs à court terme. Car les promesses de campagne d’Emmanuel Macron en matière de chasse, et les dernières décisions de son ministre de l’Agriculture, vont compliquer le jeu de sa nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne.
Chats échaudés...
Agriculture : échaudées par le précédent quinquennat, les ONG craignent l’eau froide
Avec sa promesse d’un Premier ministre de la planification écologique, Emmanuel Macron a verdi son programme dans la toute dernière ligne droite de sa campagne. Mais cela ne va pas suffire à rassurer des ONG passablement déçues du premier quinquennat, en particulier sur les questions agricoles. Il en faudra plus pour restaurer la confiance disparue.
.
Démocratie, alimentation, nucléaire, biodiversité, transports : le terrain miné du nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron
Contexte recense les nombreux dossiers qui s’imposent d’ores et déjà au président réélu le 24 avril, au risque d’entraver fortement ses marges de manœuvre au cours de son prochain quinquennat.
Lettre d'observation de la Commission européenne sur le PSN français
Info Contexte - PAC : ce que la Commission veut voir modifier dans le plan stratégique français
Comme prévu, l’exécutif européen a envoyé à 19 États, le 31 mars, ses lettres d’observations sur leurs plans stratégiques nationaux (PSN) de la PAC. Contexte publie celle adressée à la France. La Commission y invite Paris à retravailler certaines mesures clés de son plan. Parmi elles : la construction des écorégimes et des mesures de conditionnalité sur lesquelles ils s’adossent (rotation des cultures, terres non cultivées). Mais pas seulement.
Openfield
Info Contexte - La Commission durcit son approche sur l’utilisation durable des pesticides
Contexte publie une nouvelle version de la proposition de règlement révisant la directive de 2009, qui a fait l’objet d’une consultation interservices. Ce texte et ses annexes, dans lesquels figure par exemple l’objectif de 25 % de surfaces en bio en 2030, apparaissent un peu plus exigeants vis-à-vis des États.
Piqsels
Plan de résilience : le challenge du réglage des curseurs sur les matières premières
Rendre les mesures d’urgence du plan de résilience opérationnelles : c’est à cela que vont s’atteler les professionnels du secteur agricole et alimentaire avec l’administration, à partir du 21 mars. Ils ont peu de temps pour réfléchir et pas mal de problèmes à résoudre. Parmi les premiers dossiers sur la table : l’aide à l’alimentation animale et le soutien à la production d’engrais. Contexte fait le point sur les enjeux de ces premières réunions.
Plan en construction
Guerre en Ukraine : dans les coulisses du plan de résilience agricole et alimentaire
Annoncé par le président de la République dès le 27 février, jour de l’ouverture du Salon de l’agriculture, ce plan – et plus largement la guerre en Ukraine – a fait l’objet de très nombreux échanges entre l’administration et les filières durant toute la semaine qui a suivi. Le ministre de l’Économie en a dessiné quelques lignes le 4 mars, lors d’une réunion avec les filières. Celles-ci vont devoir travailler d’arrache-pied dans les prochains jours pour tenir un calendrier serré.
Eau agitée
Varenne de l’eau : après la politique, la mise en pratique… pas si pratique
Après huit mois de travail épuisant pour les participants, le très politique Varenne de l’eau s’est clos le 1ᵉʳ février par une série de promesses portées par le Premier ministre lui-même. L’une des idées fortes : renforcer le rôle du préfet de bassin pour favoriser la concertation autour de la gestion quantitative de l’eau et prendre en compte à leur « juste place » les usages agricoles. À ce stade, l’efficacité des mesures qui peuvent découler de ces annonces pose question.
Crête
Sur la ligne de crête du « carbon farming »
L’agriculture est l’un des principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre… Mais c’est aussi l’un des rares capables de stocker du carbone. À l’heure du Green Deal et des négociations sur le paquet climat, ce point n’a pas échappé à la Commission européenne, qui s’est fendue mi-décembre d’une communication promouvant le « carbon farming ». La France a décidé d’en faire un des dossiers phares de sa présidence du Conseil de l’UE, au menu de la réunion informelle des ministres de l’Agriculture des 7 et 8 février. Si l’intérêt politique du sujet ne fait pas de doute, cela reste un défi en pratique.
Projet de révision de la directive SUD
La proposition de la Commission pour une utilisation durable des pesticides en dix points clés
Contexte publie le projet de révision de la directive SUD avec ses annexes, en consultation interservices depuis le 2 février. Ce texte – qui prend la forme d’un règlement – doit être présenté par la Commission le 23 mars, dans le cadre du paquet sur la protection de la nature. L’exécutif y pose les principes des objectifs de réduction que les Etats devront lui fournir, et de la méthode qu’ils devront mettre en oeuvre.
Coeur
Valérie Pécresse met le paquet pour séduire les agriculteurs
Pour sa première sortie agricole, dans le Doubs le 13 janvier, la présidente de la région Île-de-France a frappé fort : déverrouillage des normes, allègement des charges et accompagnement de l’investissement… C’est un programme fort séduisant pour le monde agricole qu’a présenté Valérie Pécresse, parfaitement en ligne avec le corpus idéologique de la droite. La protection de l’environnement n’y avait pas sa place.
Un agenda
[Agenda] Agriculture et alimentation : un semestre pour valoriser les actions du mandat, à Paris… comme à Bruxelles
Clôture des chantiers en cours comme le Varenne de l’eau, contrôle de la mise en œuvre de la loi Egalim 2… Le ministre de l’Agriculture va profiter de ces derniers mois au pouvoir pour défendre son action et celle du gouvernement durant le quinquennat. À Paris, mais aussi à Bruxelles, où, dans le cadre de la présidence du Conseil de l’UE, il aura finalement peu de dossiers concrets à traiter.
Le Plan stratégique national 2023-2027
Info Contexte - La dernière version du plan stratégique national envoyée par la France à Bruxelles
Contexte s’est procuré ce document, ainsi que ses annexes assorties du plan financier, que le ministère de l’Agriculture a transmis à la Commission européenne le 23 décembre dernier. Un peu plus de 1 000 pages sur lesquelles l’exécutif bruxellois devrait rendre ses remarques au printemps.