Au Parlement européen, la puissante commission de l’Environnement bute sur les dossiers agricoles

Pendant trois ans, la commission Envi a mené à bien tous les dossiers du Green Deal dont elle s’était emparée. Mais en cette fin de mandat, son élan est freiné par d’autres commissions parlementaires plus conservatrices, Agriculture en tête. De quoi donner du grain à moudre à ceux qui remettent en cause son omniprésence pour la prochaine législature.

Éditions Agro , Environnement
Sophie Dupuy, Laura Mercier, à Bruxelles
15 janvier 2024 à 8h00
22/03/2023 Norbert Lins et Pascal Canfin — Cassandra Bonniec/European Union

À lire également

Ce qui est clair, ce qui est flou : ce qu’il faut retenir des « annonces agricoles » du gouvernement

« Pause » dans le plan Écophyto, transmission d’exploitations, soutien à l’élevage bovin, remise en cause de l’autorité scientifique de l’Anses, plaidoyer français à Bruxelles… Après presque deux semaines de blocages d’agriculteurs, l’exécutif a de nouveau lâché du lest, le 1ᵉʳ février, dans l’espoir de mettre un terme à la crise agricole. Il avait déjà annulé la hausse de deux redevances agricoles sur l’eau, la hausse du gazole non routier et annoncé plusieurs mesures de simplification environnementale.

Rejeté par le Parlement européen, le règlement pesticides six pieds sous terre

Le règlement sur l’usage durable des pesticides n’aura pas survécu à son passage en plénière le 22 novembre. Une majorité de parlementaires de gauche et du centre ont préféré rejeter la proposition, qui avait été largement amendée par la droite. Un vote qui devrait signer la fin de ce texte clé de la stratégie De la ferme à la table.

Le règlement sur la restauration de la nature sauvé, mais sérieusement ébranlé

La droite et l’extrême droite ne sont pas parvenues à rejeter le texte lors du vote du Parlement européen, le 12 juillet. Une victoire en demi-teinte pour les défenseurs du règlement, qui ont toutefois dû faire d’importantes concessions sur le contenu. La bataille est loin d’être terminée, car les réactions, à l’issue du vote, laissent présager des négociations difficiles avec les États.

Pour combattre le Pacte vert, le PPE lorgne sur sa droite

Les conservateurs européens ne retiennent plus leurs coups contre le volet nature du Pacte vert. Pour arriver à leurs fins, ils n’hésitent pas à former des majorités de circonstance avec les groupes de droite radicale et d’extrême droite. Leurs opposants y voient un prélude à une future alliance à l’issue des élections de 2024.