C’était annoncé depuis 2017 : à partir de 2023, l’État ne soutiendra plus le maintien du bio dans les exploitations converties. La présentation le 21 mai par Julien Denormandie des premiers arbitrages sur le plan stratégique national l’a parfaitement acté (relire notre article ). Et c’est désormais clair, le gouvernement dimensionne les soutiens sur la période 2023 – 2027 de façon à avoir 18 % de la surface agricole utile (SAU) en bio. Exit les 25 % préconisés par la…