Caramba, encore raté. À la veille de ce super trilogue commencé le 25 mai, les équipes dédiées voulaient y croire, tant du côté du Parlement que du Conseil. Mais quatre jours de négociations intenses n’auront pas suffi. Le « jumbo trilogue » sur les trois textes de la réforme de la PAC s’est soldé par un « no deal » retentissant le 28 mai au matin.

Des langues différentes et pas d’interprète

« Il faut que le Conseil nous respecte…