« Nous n’avons pas été suffisamment présents autour du candidat Macron ! ». Ce regret d’un responsable professionnel agricole de terrain traduit le malaise que provoque dans les champs la mise en place de la réforme du conseil et de la vente. De la promesse de campagne (relire notre article ) à l’application, il y aura eu quatre ans, ponctués par les débats sur la loi Egalim puis par la publication de l’ ordonnance de cadrage en avril 2019 avant…