En juin 2013, la sauvegarde de l’exception culturelle monopolise une partie des discussions sur le futur traité transatlantique (TTIP). À l’époque, quelques jours après les révélations de l’ancien employé de la NSA d’Edouard Snowden, les États-Unis et l’UE approuvent le mandat de négociations, qui sert aujourd’hui de base de travail à la Commission européenne.

Deux ans plus tard, l’enjeu s’est déplacé. Et c’est bien la question des données personnelles qui est…