Pour l’Europe, « c’est l’heure de vérité », ont asséné chacun leur tour Ursula von der Leyen, à la tête de la Commission européenne, et son vice président Frans Timmermans, le 20 juillet face à la presse.

Le constat posé, restait à égrener le chapelet de mesures pour faire face à la menace « imminente » de la rupture d’approvisionnement en gaz russe. Après la phase « diversification des sources », née du plan REPowerEU , l’heure est à la…