Saisie au fond, la commission Environnement du Parlement européen planche depuis plusieurs mois sur son rapport d’initiative détaillant sa conception du futur « mécanisme d’ajustement carbone aux frontières » (MACF). L’enjeu est de taille : l’institution entend bien influencer le projet que la Commission européenne doit dévoiler en juin. Après les votes des 4 et 5 février en commission parlementaire, le rapport sera débattu en plénière en mars.

Un mécanisme « miroir » au marché du carbone

Si les amendements…