Depuis un an et demi, le Sénat émet des réticences fortes par rapport à la Convention citoyenne. L’examen du projet de loi qui en découle débute à partir du 31 mai en commission. Dans quel état d’esprit abordez-vous ces travaux ?

Malgré sa genèse, le texte est moins clivant que d’autres, comme le projet de loi confortant le respect des principes de la République, par exemple.

Sur ces sujets, nous savons que la majorité sénatoriale (LR) est attendue au tournant…