D’un côté, les ONG environnementales reprochent à la Commission de trop compter sur le recyclage ; de l’autre, les industriels voient tout l’inverse : un virage trop serré vers le réemploi, alors qu’ils essaient de tenir le cap des objectifs en matière de recyclage (relire notre article ). Qui a raison ? Personne, à en croire la Commission.

« Il y a de l’espace pour que les deux modèles coexistent », commente un haut fonctionnaire européen. « Il ne faut…