L’exécutif européen a-t-il, sans le vouloir, ouvert un gouffre métaphysique sous ses pieds ? Les débats suscités par la stratégie sur les produits chimiques , censée faire advenir un « environnement exempt de substances toxiques », dépassent en tout cas, et de loin, les cénacles de juristes et les revues de toxicologie.

Car la Commission a niché dans le texte une expression sans valeur juridique claire, ni même scientifique, celle d’utilisation « essentielle » pour la société. Cette appellation permettra…