Le nouveau président de la Commission européenne a provoqué un petit séisme dans le monde des lobbys bruxellois.

Jean-Claude Juncker a annoncé , le 19 novembre, qu'à peine deux semaines plus tard, à partir du 1er décembre, les représentants des groupes d’intérêts devraient s’enregistrer au registre de la transparence pour rencontrer ses commissaires, les membres des cabinets et les hauts fonctionnaires. Jusqu’à présent, l’inscription était facultative et certains, parfois très importants, renâclaient à jouer le jeu de la transparence.

Mais,…