Une fois n’est pas coutume, le Parlement a respecté son calendrier. Comme prévu, le 4 juin, la commission Marché intérieur du Parlement européen a adopté sa position sur la libre circulation des données – que Contexte publie – avec 28 voix pour, 3 contre et aucune abstention.

« Avec ce règlement, nous établissons de fait les données comme la cinquième liberté du marché unique de l’Union européenne », a déclaré la rapporteure, Anna Maria Corazza Bildt (PPE).

Le mandat pour commencer les…