Que pensez-vous de la proposition de la Commission européenne sur la libre circulation des données ?

La Commission a fait un très bon travail, que le Conseil a amélioré. Nous avons une très bonne base.

Avec le Parlement européen, je veux présenter un texte qui garantisse une sécurité juridique aux entreprises, qui résiste à l’épreuve du temps et qui soit applicable dans la vie réelle.

Nous parlons tout le temps d’innovation, de big data, d’intelligence artificielle, de cloud…