« Je me le demande bien ! » C’est la réaction spontanée d’un lobbyiste du numérique quand on l’interroge sur les dossiers que le nouveau gouvernement va pouvoir mettre sur la table. Il faut dire que le quinquennat qui vient de s’achever a laissé peu de répit aux acteurs : adaptation du cadre français au RGPD, loi fake news, loi Avia, loi séparatismes, transpositions des directives SMA et droit d’auteur… « Le numérique a été fortement investi, j’ai peur que…