Après plus de sept ans d’enquête, la Commission européenne a enfin tranché. D’une part, Google est effectivement en position dominante, en dépit de ce qu’affirme l’entreprise. D’autre part, il abuse de cette position.

La commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, a annoncé le 27 juin que le géant du net était condamné à une amende de 2,42 milliards d’euros. Un record.

Google a 90 % de parts de marché en Europe.

Google a utilisé…