Depuis quelques semaines, à Bruxelles, les bonnes nouvelles se succèdent pour les ayants droit.

Au sein du débat controversé sur la directive droit d’auteur, les positions du secteur de la création « commencent à faire leur chemin » dans l’esprit des eurodéputés, souffle-t-on dans les couloirs du Parlement européen.

Si le pessimisme commence à gagner le secteur numérique, les défenseurs d’une ligne différente de celle de la Commission européenne ne s’avouent pas pour autant vaincus.

Therese Comodini Cachia…