Le renouvellement attendu de l’Assemblée nationale a bien eu lieu, et le numérique n’y échappe pas, comme notre trombinoscope le montre. De nouvelles têtes font leur apparition, essentiellement issues de La République en marche, quand d’autres figures "historiques" quittent les bancs. Dans l'ensemble, le nombre de députés a priori amenés à s'intéresser au numérique ne bouge pas significativement .

Deux autres ministres appelés à traiter du numérique, Richard Ferrand, à la Cohésion des territoires, et Bruno Le Maire, à Bercy,…