Il y a quasiment cinq ans, les collaborateurs parlementaires, ces travailleurs de l’ombre de l’Assemblée nationale et du Sénat, étaient brutalement jetés en pleine lumière. Déclenchée le 25 janvier 2017, l’affaire Penelope Fillon allait faire dérailler la campagne présidentielle et placer le statut des collaborateurs au cœur de la première grande loi du quinquennat.

La loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique a interdit l’embauche d’assistants parlementaires issus du « premier cercle familial » du…