Comment les lobbys préparent les élections européennes

Manifestes, cartographie des nouveaux députés, rendez-vous multiples, alliances pour mieux peser, événements sectoriels pour « accueillir » les nouveaux arrivants… Les groupes d’intérêts à Bruxelles préparent déjà le prochain mandat européen. Pour asseoir leur influence future, ils doivent s’adapter aux nouveaux équilibres politiques dans l’Union.

Édition Pouvoirs
Fanny Roux, avec Agnès Faure, bureau de Bruxelles
24 janvier 2024 à 7h50
.
. — © Gremlin/iStock

À lire également

À Paris comme à Bruxelles, la fébrilité règne avant la grande clarification des européennes
Les élections prévues début juin viendront clore un semestre placé sous le signe de l’incertitude, en France et au niveau européen. En quête de rebond après le psychodrame du projet de loi sur l’immigration, l’exécutif français entretient le flou sur le cap des prochains mois. Côté européen, les institutions sont en passe de boucler le mandat, avant le grand mercato quinquennal. Dans les deux cas, le scrutin redéfinira les équilibres pour les années à venir.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire