Les sénateurs de droite entendent peser sur la réforme pénale, présentée en Conseil des ministres mercredi 3 février. Ils ont donc pris le gouvernement de vitesse en faisant inscrire à l’ordre du jour du 2 février, avant même la publication du projet de loi, une proposition portant sur la lutte antiterroriste.

Round d’observation

Le texte, déposé par Philippe Bas (LR), président de la commission des Lois, et dont le rapporteur est Michel Mercier (UDI), contient les demandes de la droite…