Baptisée désormais "loi pour la confiance dans notre démocratie", la grande loi de moralisation de la vie publique promise à François Bayrou par le candidat Emmanuel Macron se dessine.

Le ministre de la Justice a décrit en conférence de presse, le 1er juin à la Chancellerie, les contours des trois projets de loi – ordinaire, organique et constitutionnelle – qui seront les véhicules de mesures destinées à "renforcer la transparence et le soutien à la vie démocratique".

Un calendrier en…