La ratification du traité de commerce avec le Canada (Ceta) aura été une opération délicate pour le gouvernement, qui s’y préparait pourtant depuis longtemps. Les grands accords de libre-échange font régulièrement l’objet de critiques, tant sur les modalités de leur négociation que sur leur principe même.

L’Assemblée a finalement ratifié le traité, mardi 23 juillet. Non sans mal. Les débats ont montré de nombreuses fractures sur le sujet, au sein de l’opposition comme de la majorité…