Décisions retardées, échanges d’amabilités par emails… Les députés européens sont toujours tiraillés. Doivent-ils s’imposer à eux-mêmes de rencontrer uniquement les lobbyistes inscrits au registre de transparence européen ? Le débat fait rage. Et ni la Conférence des présidents de groupe du Parlement, ni le Bureau de l’institution ne parviennent à trancher. Une réunion de ce dernier, lundi 1er octobre, s’est de nouveau soldée par un échec.

Menace juridique

La réforme est lancée depuis quinze mois (relire notre…