La présidente du Parlement n’aura pas traîné : moins d’un mois après le Qatargate , ce scandale de corruption qui a secoué son institution, elle propose des premières pistes de réformes. Contexte publie un document recensant les 14 mesures de court terme qu'elle met sur la table, et qui seront discutées le 12 janvier par les présidents des groupes politique.

Voici le détail des propositions :

  • Portes tournantes : les anciens députés européens auront l’interdiction de faire directement du lobbying…