Les débuts des députés de la République en marche ont été acrobatiques. Quand les 313 élus débarquent au Palais-Bourbon, rien n’existe pour les prendre en charge. Pas de bureau ni de collaborateurs et très peu de députés sortants réélus pour les guider. Une partie des nouveaux arrivants n’a alors aucune idée du fonctionnement de l’Assemblée. Et la culture politique de ces novices est parfois embryonnaire.

Dès la première semaine, les nouveaux élus connaissent leur baptême du feu…