« Citoyens, élus et institutions, organisations à but lucratif ou non lucratif : le Gouvernement souhaite que le plus grand nombre participe et organise des débats », annonce le site du grand débat national. De leur côté, les cabinets d’affaires publiques sont chargés d’accompagner leurs clients et de leur faire des recommandations en adéquation avec l’agenda politique du moment. Faut-il saisir cette occasion de s’exprimer sur des thématiques si vastes qu’elles touchent plus ou moins chaque entreprise et…