Depuis près de trois ans, les régions ont endossé leurs nouveaux habits de gestionnaires des fonds structurels européens. Un transfert de compétences qui a pu faire grincer des dents – on se souvient du coup de gueule de Régions de France (ex ARF) sur les modalités de détachement des fonctionnaires d’État –, mais qui, aujourd’hui, est jugé plutôt positivement.

« Politiquement et techniquement, cela se passe bien », estime Julie Gourden, cheffe du bureau de la coordination interfonds au sein de la…