Entre Charles de Courson et certains de ses collègues du groupe Libertés, indépendants, outre-mer et territoires (Liot), les premiers contacts n’ont pas été simples. En 2018, lorsque les députés autonomistes corses apprennent la participation du député de la Marne aux discussions visant à créer le groupe Libertés et territoires , l’ancêtre de Liot, des dents grincent. « J’ai tout de suite prévenu que ça allait être très compliqué », raconte Paul-André Colombani. En cause, un amendement du Marnais, adopté vingt…