À l’Assemblée nationale, on a tout de suite reconnu sa patte dans la réforme des institutions. « J’ai été étonné de ne pas lire la signature de Marc Guillaume en bas de la copie du gouvernement », ironise un collaborateur. Un conseiller ministériel sous la précédente mandature abonde : « C’est du Marc Guillaume tout craché. Je peux en témoigner, je l’ai pratiqué sur une révision constitutionnelle… qui a eu le succès que nous savons ». Initiée par François Hollande, la…