« Pour…, contre…, rejeté. » « Pour…, contre…, adopté. » « Les amendements suivants tombent. Nous passons directement au compromis F. » « Nous avons ici un vote nominal. J’ouvre le vote, je ferme le vote. C’est adopté. » Cela fait longtemps que l’on ne l’a pas entendue, cette litanie des amendements, et que l’on n’a pas assisté au ballet des bras de députés européens qui se lèvent et se baissent au gré de la position de leur groupe sur…