La politique industrielle européenne est une arlésienne bruxelloise. Elle était déjà « au premier plan des préoccupations » de la Commission en 2002. En 2011, son commissaire à l’Industrie (et maintenant eurodéputé) Antonio Tajani proposait une communication intitulée « une politique industrielle intégrée à l’ère de la mondialisation ». Mais dans les faits, le dossier n’a jamais vraiment bougé (relire notre article). Et en ce début de mandat de la commission von der Leyen, les États réclament des actes, pressés par…